Z A H A R I Y A
La Voix Soul de la Scène Française    
« La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil ». (F. Nietzsche)
 
L’Alternative Soul est tout sauf ce rejet dans un ailleurs hostile, puisqu’elle puise dans cet ailleurs pour l’amener à elle et enrichir un terreau bien planté dans nos émotions, la soul, qui ne se fige pas dans une urbanisation dont les frontières seraient cloisonnées. 
 
Il y a comme un mouvement perpétuel dans le temps et l’espace, un mouvement de balancier qui fait de l’Alternative Soul une musique intemporelle, qui trouve sa vérité dans l’éternité, étrangère au temps. 
 
Elle suit la pensée, qui n’est pas statique : elle ne peut donc vieillir, elle s’adapte.

Etroitement liée à l’urbanisation et à son essor, elle ne peut qu’évoluer et se décliner au gré des nouvelles sonorités et des progrès technologiques. 
Qui plus est, elle a des origines précises qui en font une musique solide, bien plantée ; en effet, comme la Soul tient ses racines du Gospel traditionnel afro-américain, du Rythm & Blues et de l'hybridation de ces styles tantôt religieux et sacrés tantôt contestataires, l’Alternative Soul connait une progression similaire par son contenu hybride qui permet sa popularisation sur les scènes du Hip-hop, du RnB, de la Funk, de la Soul, de la Quiet Storm, du Jazz Funk, du Rap et même du Slam. 
Par ces transports spirituels, l’Alternative Soul a ceci de commun avec la Soul en ce qu’elle peut mener à la transe, quand le groove ne tourne que sur un seul accord et s’ajoute à un refrain répétitif et envoûtant. 
Alors que la Soul serait plus spirituelle, plus cérébrale et en même temps empreinte d’émotions qui font vibrer, la Funk est plus crue, charnelle, sensuelle, voire sexuelle : l’Alternative Soul est à la croisée de ces deux univers si loin ... et tellement proches. 

L’Alternative Soul va à la source qu’elle ne renie pas et dont elle se prévaut, celle d’une Sade dont la musique traverse le temps et les générations, teintée de Soul et de New Wave, et capte les ruisseaux dont elle s’imprègne pour aller au-delà dans l’émotion et le rythme, ressentis au plus profond de nos âmes, nos veines et nos tripes. 
Elle reste avant tout une musique de l’âme qui s’adresse à tous, sans exclusives : une universalité qui plait sans barrières, sans frontières.  

Quand Zahariya la chante, il lui est impossible de cacher ses sentiments : ils transparaissent, nus et vrais, tels qu’ils sont. 
Descendante des mouvements soul originels de James Brown et Néo Soul des années 90 de Meshell Ndegeocello, l’Alternative Soul est un genre musical qui désigne clairement le courant soul contemporain, celui du XXIème siècle, qui puise dans cette dernière la qualité, l’intensité musicale et émotionnelle. 
L’Alternative Soul est un hybride amené à évoluer, toujours, car elle reste issue des profondeurs de l’âme où se mêlent musique acoustique et sonorités actuelles.  

Ainsi, la voix de Zahariya est le véhicule de ces émotions qui voyagent sans passeport, effaçant les frontières attendues et menant à des terres inconnues, parfois comoriennes, au-delà d’une bulle urbaine qui reste son terrain privilégié.  
 
La dimension urbaine de l’Alternative Soul est indissociable de ce mouvement : c’est aussi un nouveau regard sur les villes et les quartiers, et, comme des Schuitten et Peters qui décrivent des « Cités obscures », l’Alternative Soul se veut être la musique d’espaces brouillés, non définis, aux espaces frontaliers franchissables et libres de passage. 
 
Ouverture et curiosité, l’Alternative Soul mélange les styles et les sons, sans complexes ni tabous, où se croisent les sonorités Pop, Funk, Hip-hop, Soul, jazz ou même Disco, d’une grande diversité et d’une grande richesse.
A cet égard, on pourrait apparenter l’Alternative Soul de Zahariya au son d’un Tom Misch qui comme la chanteuse comorienne ne boude pas les collaborations, à un Gabriel Garzon-Montano qui ose les liaisons les plus fascinantes pour en extraire une étrange introspection, au crooner-rappeur californien Franck Ocean, à l’audacieuse Syd Tha Kyd qui déploie un RnB sensuel et charismatique, plein d’une âme qui ose évoquer le corps féminin sur une scène Hip-hop très hétéronormée, à la musique de Lianne La Havas ou encore aux cadences Soul et Jazz de l’anglaise Jorja Smith. 

Ressentir, autant qu’on peut, où que l’on soit, dire ses émotions, les transmettre et les transcender : c’est ça l’Alternative Soul telle que composée, exprimée et chantée par Zahariya.


Le porte-plume (Evelyn MERLIER)